La Geste Ludique

Jeux de rôle
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saviez-vous qu'au Chili...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 1216
Age : 42
Localisation : Yverdon
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Saviez-vous qu'au Chili...   Jeu 19 Juil - 0:26

Hola amigos¡

Nous sommes arrives sans encombres a Santiago, apres environ 13h de vol (via Madrid). Nous avons deambule quelques heures en ville en attendant notre vol pour Calama, plus au Nord, notre veritable premiere destination.

Nous y voici donc, a Calama. C'est une ville intrigante en fait. Sise au milieu du desert, a plus de 2'200 metres d'altitude, elle ne vit que par et pour le cuivre. Il fait glacial le matin (ca gele) et bien chaud l'apres-midi (environ 20). On n'est pas trop habitue a de tels changements de temperatures.

A quelques kilometres au nord, il y a Chuquicamata, la plus grande mine a ciel ouvert du monde (une mine de cuivre, donc). Il s'agit d'un monstre tantaculaire et gigantesque. Les camions ? Des maison avec des roues de plus de trois metres de haut pouvant transporter plus de 100 tonnes de pierre.

Juste a cote de la mine, se trouve le village de Chuquicamata, completement abandonne. Un village fantome en quelque sorte. Selon la guide, c'est pour des raisons de normes internationales (les habitations ne doivent pas etre situees si pres des exploitations), mais les veritables causes doivent etre bien plus sombres. On dit que la mine a completement pollue la nape et que la vie humaine y est proscrite... Et comme la societe qui l'exploite (CODELCO), une entreprise d'etat, est la meme qui organise des visites, on imagine l'objectivite... Enfin, la visite fut captivante, mais laisse un gout amer.

Demain, nous partons pour San Pedro de Atacama, poursuivre notre periple dans le desert.

a+

Sam
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/schenal
Nicolas
Commodore
Commodore
avatar

Nombre de messages : 873
Age : 42
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Jeu 19 Juil - 9:07

Je crois que je vais faire une section "saviez-vous" pour garder une trace de ces récits!
Revenir en haut Aller en bas
Samuel
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 1216
Age : 42
Localisation : Yverdon
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Sam 21 Juil - 2:12

Hello Nick ¡

Bonne idee ¡ Et d'autres pourront etre inspires. Je ne doit pas etre le seul a partir en vacances dans un endroit peu connu, non ¿¿ Wink

P.S. Pas encore trouve les accents ni les ¿¿ & ¡¡ du francais...

a+

s@m
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/schenal
Samuel
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 1216
Age : 42
Localisation : Yverdon
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Sam 21 Juil - 2:32

Hola Amigos otra vez ¡

Or donc, nous sommes arrives a San Pedro de Atacama. Le village se trouve donc dans un oasis entre la Cordillere et la Pre-cordillere, en plein desert d'Atacama, le plus aride au monde (apres la mine la plus grande...). Une region de superlatifs, dirait-on...

Le clou du village, c'est (etrangement) le desert. Il est constitue principalement de terre, sable, poussiere, cailloux, roches et sel. Rien ne pousse evidemment, en dehors de l'oasis. Il s'etend soit sur des pleines a perte de vue, soit dans des collines escarpees et torturees, nervees de vallons sinueux. Sans etre beau (bien au contraire), le paysage est pour le moins impressionnant et quelque peu angoissant. On y trouve, la vallee de la mort, la vallee de la lune, des geisers,...

En d'autres mots, on pourrait se croire dans l'Emyn Muyl, aux contreforts du Mordor, ou meme en plein centre a certains moments. Les pleines desolees et blanchies par le sel conviendraient parfaitement a mon pretre de Donblas dans Storm. Le symbol de la Loi. Une etendue gigantesque d'aridite absolue, sans espoir de changement...

Au dela du desert, on apercoit nettement une montagne enorme en forme de cone: le Licancabur, un volcan majestueux culminant a pres de 6'000 metres.

http://es.wikipedia.org/wiki/Volc%C3%A1n_Licancabur

Dans un prochain post, je parlerai de la gastronomie et des "garabatos" (gros mots), 100% chilenos ¡ Laughing

Nous devrions partir pour la Bolivie demain.

Que les vaya bien ¡

Hasta pronto

s@m


Dernière édition par le Ven 27 Juil - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/schenal
SannSti
Commodore
Commodore
avatar

Nombre de messages : 819
Age : 44
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Mer 25 Juil - 21:41

Moi, j'adore ce "Saviez-vous qu'en Belgique", consitué d'un mini-guide ("travelogue") du pays par Max Headroom (humour très British et très eighties) :

http://paul.rutgers.edu/~mcgrew/MMMax/mp3/JackieCollins/Belgium.mp3

Et ce "Saviez-vous..." sur la Scandinavie n'est pas mal non plus :

http://paul.rutgers.edu/~mcgrew/MMMax/mp3/RutgerHauer/Scandinavia.mp3
Revenir en haut Aller en bas
Samuel
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 1216
Age : 42
Localisation : Yverdon
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Dim 12 Aoû - 16:47

Hola amigos,

Notre périple andin s'est terminé par une semaine à Santiago chez des amis chiliens. Cet épisode s'avère moins propice aux évocations mais reste prépondérant en termes d'expériences concernant la société et l'histoire chilienne.

Santiago est une grande ville comme bien d'autres, mais elle possède cependant un je-ne-sais-quoi qui la différencie, qui lui donne un coeur, une âme, une identité très marquée. Ainsi, même en hiver, les espaces verts sont nombreux, et les rues piétonnes sont animées d'échoppes mobiles ou de petits concerts de rue. Les bistros vous accueillent a bras ouverts et propose presque tous le fameux pisco sour, un délicieux breuvage un peu traître, à base d'eau de vie de raisin, de jus de citron et de sucre avec un peu de blanc d'oeuf pour faire la mousse.

Le cerro San Cristobal au centre, qu'on peut gravir à pied, en funiculaire antique et grinçant ou en téléphérique plus moderne, surplombe la capitale et permet d'apprécier l'ensemble du tableau : la ville est encerclée de monts de tailles différentes, dont la majestueuse et imposante Cordillère a l'est (et qui n'a rien à voir avec nos Alpes un peu riquiquis en comparaison). Le coucher de soleil au sommet est tout simplement mémorable, surtout quand il a neigé le jour d'avant !

Les différents quartiers sont également très typés. Barrio Brasil se distingue par ses anciennes bâtisses plus cossues, ses façades colorées, et ses ruelles moins cartésiennes que dans le reste de la ville. Barrio Bellavista au pied du cerro San Cristobal est lui, riche en bistros bohèmes et sympathiques. Le centre regroupe l'Universidad de Chile (publique), les rues piétonnes ainsi que la Moneda, ancienne banque nationale et maintenant palais présidentiel, qui fut bombardé un certain 11 septembre (!) 1973 de triste mémoire par le général Pinochet et sa clique.

En parlant du Coup d'État de 1973, j'ai pu visiter, dans un contexte fort différent, le Estadio nacional, qui fut un centre de détention provisoire, de torture et d'exécution pendant les premières semaines qui ont suivi le "Golpe". Ainsi, de nombreux sympathisants de gauche et du précédent gouvernement (Allende) ont péri dans ce haut lieu de la barbarie. J'y suis allé pour assister à un match de football dans lequel s'affrontaient Audax Italiano et la "U" (Universidad de Chile) deux équipes chiliennes (ligue pro). Le stade aujourd'hui ne semble pas avoir beaucoup changé comparé aux images d'archives que j'ai pu voir. Reste encore les grilles rouillées garnies de pointes en bas des gradins et la meute de flics habillés en robocops destinés à éviter les débordements des fans. Il faut dire que le football est le sport national par excellence, un peu comme au Brésil ou en Argentine. Et les fans le font savoir, parfois de manière violente ! Imaginez lorsque les deux équipes les plus en vogue s'affrontent (Colo colo et la U), le stade est plein à raz bord (environ 80'000 spectateurs...).

La police et les militaires sont très présents dans la ville et également au côté du gouvernement. C'est un héritage du passé qui est très visible pour nous autres suisses (et européens). Dès qu'on voit Michel Bachelet (présidente) faire un discours, il y a toujours un ou deux gradés dans son dos, la casquette vissée sur le crâne...

On remarque également que la population se méfie de l'État, plus depuis l'époque Pinochet, qui a d'ailleurs contribué fortement à diminuer son influence (Chicago boys, privatisations à outrance,...) à l'exception de l'autoritarisme militaire, bien sûr. L'État est donc faible et ça ce voit. Il n'y a plus de compagnie de téléphone chilienne (Telefonica - Espagne, Entel - Italie,...) et sauf erreur l'eau est gérée par une société privée française... Les cliniques privées rutilantes fleurissent mais la classe moyenne inférieure (très importante) n'y a pas accès. Cette classe se rabat donc sur les hôpitaux publiques, en manque de moyens chronique (la salle d'attente des urgences est pleine de gens qui attendent leur tour, pendant des heures...), dans un état de délabrement effrayant (j'ai vu celui du centre, je me demande quand il va s'écrouler...). On comprend très bien ce que veut dire "Santé à deux vitesses".
Santiago est comme une ville européenne, avec son métro moderne, ses bus, ses buildings... Mais la face cachée de la ville est bien plus sombre. Il reste des campements (bidons-villes) et le salaire minimum est fixé à 145'000 pesos (env. 350 CHF) par mois (ce qui ne suffit pas pour vivre, même seul).

Pour terminer, voici quelques brèves. Saviez-vous qu'au Chili...

- Il ne vaut mieux pas s'appeler "Paco", parce que ça signifie "flic".
- Certains bars s'appelle "Schoperia" (pour pouvoir boire des choppes de bière).
- Les bus de ville s'appelle "micro" mais il ne sont pas petits...
- On peut aller boire un café à Santiago dans un "Café con pierna" (café avec des jambes), dans lesquels les serveuses mignonnes en mini-jupe extra-courte vous servent en empruntant un chemin sur-élevé autour des tables... Il n'y a pas beaucoup de clientes dans ces établissements !
- On n'achète pas les appartements ou les maisons en Pesos, mais en UF (prononcer "ouéfé"), avec comme cours 1 UF = 18'000 Pesos (pas facile).

Voilà. J'espère que ces quelques chroniques vous auront intéressé.

a+

Samuel


Dernière édition par le Lun 13 Aoû - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/schenal
Marc
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 42
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   Dim 12 Aoû - 18:52

Hello Sam,

Oui c'était nickel. Très intéressant.

J'aime bien le concept des café con pierna, faudrait ouvrir ça en Suisse. Ca marcherait du tonnerre avec des télévisions accrochées au plafond retransmettant des match de foot et des ostéopathes dans le même bâtiment pour soigner les torticolis. ;)

A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saviez-vous qu'au Chili...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saviez-vous qu'au Chili...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le saviez-vous?
» Le Saviez Vous ? {Pokemon}
» Le Saviez-vous ? Version Pokémon
» Le saviez vous ?
» Un peu de culture générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Geste Ludique :: Archives-
Sauter vers: